Royaume des Phagocyteurs Index du Forum
Royaume des Phagocyteurs Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

L'Histoire des Phagocyteurs

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Royaume des Phagocyteurs Index du Forum -> L'entrée de Phagocyté -> Le panneau
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Aljuti
Roi

Hors ligne

Inscrit le: 27 Avr 2010
Messages: 2 020
Localisation: Brest
Masculin Lion (24juil-23aoû)
Point(s): 8 388 607
Moyenne de points: 4 152,78
Type de Combattant: Mage Tank

MessagePosté le: Mar 13 Mar - 17:21 (2012)    Sujet du message: L'Histoire des Phagocyteurs Répondre en citant

        Il y a cinq milliers d'années, la guerre faisait rage en Phagocyté. En effet, une histoire de territoire avait crée des tensions entre deux peuples voisins : les Phagocyteurs, au service du Roi Alazör, et les troupes de Krätôr le Maléfique. Cependant, ces premiers étaient loin d'imaginer une guerre, car ce n'étaient que de simples querelles comme il existe partout ailleurs entre deux puissances voisines. Mais Krätôr, rendu fou par sa soif de pouvoir, se déplaça lui même en Phagocyté, à la tête de milliers de soldats et de créatures diverses. Les assaillis, ne s'attendant pas à cette attaque, eurent peu de temps pour former une véritable armée et se préparer à la guerre...Ce fut un massacre. Dans les deux camps, il y eut beaucoup de morts et, malgré l'aide de Kénän le Dieu des Phagocyteurs, l'intelligence des stratèges et la force alliée à l'agilité des troupes d'élites Phagocytrices, il y eut à peine quelques centaines de survivants du côté des fidèles d'Alazör. Ceux-ci parvinrent à se réfugier dans leur forteresse, avec le Roi des Phagocyteurs et Kénän. Ils se défendirent vaillamment, et Krätôr dut se contenter d'un siège, ce qui l'arrangea car il avait également perdu beaucoup d'hommes dans la bataille puis en les lançant à l'assaut de la citadelle. Finalement, le manque de nourriture et de breuvages mit fin à ce siège et, au bout de plusieurs mois, l'armée ennemie parvint à entrer dans la forteresse pour terminer l'éradication du peuple Phagocyteur. Kénän rejoignit alors le domaine des Dieux, car tous avaient été tués sans pitié.

       Tous ? Non : presque tous serait un terme plus adéquat.       

       Revenons au début de la Grande Guerre : alors que le Roi Alazör aperçoit les troupes ennemies, il décide de sauver son fils, alors âgé d'à peine quelques mois, en le faisant s'échapper par les souterrains avec sa plus fidèle servante, en qui il avait entièrement confiance, nommée Latêma.
Ainsi l'enfant du Roi déchu vécut à Lodaran, en terre de Baduk, et grandit sous la protection de cette servante, qu'il considérait comme sa mère. Celle-ci fit alors l'erreur, ou eut raison, de ne pas lui dire qui était son père, et le jeune Alkâr continua de vivre dans l'ignorance, ne savant même pas qui étaient les Phagocyteurs. Le fils d'Alazör se maria quelques années plus tard, et ils eurent des enfants, qui eux-mêmes eurent des enfants...Jusqu'à notre époque. Cependant il est impossible de retrouver le descendant du Roi des Phagocyteurs autant d'années après....

       Kénän observait le territoire qui obéissait aux ordres de Kaös depuis le domaine des Dieux. Cela faisait plusieurs millénaires maintenant qu'il avait vu tomber ici même les Phagocyteurs, le peuple dont il devait assurer la protection. Il ne se lassait pas de se rappeler cette époque, et espérait toujours voir ce tyran, descendant de Krätôr le Maléfique, tomber, pour que ces terres soient rendues à ses propriétaires originaux. Hélas, il avait perdu depuis bien longtemps la trace des descendants d'Alazör, et s'ennuyait depuis que son apprentissage était terminé (Kénän était encore « en formation » durant la Grande Guerre). Il aimait depuis lors se rendre sur les Terres Argentées afin de se mêler aux mortels, tout en espérant sentir le sang Phagocyteur dans un de ces habitants.

       Un jour, alors qu'il était installé dans une taverne de Boudok, il vit Alazör. Non, ce n'était pas lui, mais cet homme ressemblait étrangement à celui qui fut jadis Roi des Phagocyteurs. En effet, il avait les mêmes yeux très sombres, un nez identique à celui qu'avait jadis Alazör, et des cheveux également d'une teinte particulière se rapprochant du feu et de l'or, comportant plusieurs taches blanches, caractéristiques de l'ancienne famille royale. Cependant, sa peau était de couleur différente, beaucoup moins pâle que l'était celle d'Alazör. Kénän rejoignit alors cet étranger à sa table, certain d'avoir retrouvé le descendant des Phagocyteurs, et entama la discussion en lui payant une pinte de bière. Ils commencèrent alors à parler et le jeune homme se présenta sous le nom d' Aljuti. Le Dieu manqua s'étouffer : à l'époque, tout les hommes de la famille royale avait un prénom commençant par « Al.. » et cette tradition fut transmise de père en fils. Kénän se calma ensuite en pensant à une simple coïncidence, puis se souvint de la ressemblance frappante entre cet homme et Alazör. C'était lui, il l'avait retrouvé, c'était le descendant des Phagocyteurs, celui qui devait reprendre les terres de Kaös, et ainsi libérer son peuple en se débarrassant du tyran. Le Dieu était perdu dans ses pensées, et Aljuti se racla la gorge pour lui rappeler sa présence. Kénän s'excusa rapidement, se présenta, lui conta l'histoire des Phagocyteurs, puis lui annonça qu'il était le descendant de leur dernier Roi, et qu'il se devait de reconquérir les terres qui appartenaient à ses ancêtres. Il n'y avait pas d'erreur possible, car le Dieu avait fini par sentir le sang phagocyteur qui coulait dans ses veines : il était bel et bien le descendant d'Alazör, dernier Roi des Phagocyteurs. Maintenant, il ne restait plus qu'à se débarrasser de Kaös, ce qui était presque joué d'avance. En effet, le tyran n'avait plus de limites, sa soif de pouvoir grandissant de jour en jour, et le peuple était au bord de la révolution. Mais celle-ci ne se déclencherait pas en l'absence d'un meneur, et Aljuti comprit alors quel était son rôle.

       Elle écoutait depuis le début. Espionner elle adorait ça, mais là c'était particulièrement intéressant. Deux hommes, à la table voisine, parlait de reconquérir des terres, l'un s'appelait Aljuti et l'autre Kénän. L'un découvrit qu'il était descendant des Phagocyteurs et l'autre se présenta comme Dieu de ce peuple. Leur plan était donc de déclencher une révolution sur les terres de Kaös, puis de prendre le pouvoir pour refonder Phagocyté. La jeune femme avait la moitié du visage recouvert par sa capuche, et elle se trouvait sur une table non éclairée, dans un coin, où il faisait donc très sombre. Elle avait vaguement entendu parler des Phagocyteurs, et n'aimait pas Kaös, comme une grande majorité de son peuple d'ailleurs. En effet, elle habitait dans cette cité qui était aux ordre du tyran, mais elle la fuyait régulièrement. Soudain, les deux voisins se levèrent et se dirigèrent vers la sortie. La personne sortit également à leur suite, sortant ainsi de l'ombre et retirant sa capuche une fois dehors, car la chaleur était intense sur Boudok. Elle était très jeune, âgée d'à peine quelques dizaines de printemps. De plus, elle était d'une beauté remarquable, notamment grâce à ses yeux bleus étincelants et sa chevelure blonde pure et lisse. Elle rattrapa rapidement Aljuti et Kénän et signala seulement qu'elle se nommait Aliénor, qu'elle avait entendu toute leur discussion et qu'elle était prête à assassiner Kaös en échange d'un poste important au sein des Phagocyteurs. Après réflexion, Kénän et Aljuti l'acceptèrent car elle faciliterait leurs plans. En effet, tandis que le peuple se soulèverait et que l'armée serait occupée par cette révolte, Aliénor se chargerait d'éliminer le tyran en toute discrétion. De plus, Kénän avait sondé ses pensées, et elle ne comptait pas les trahir. Les trois révolutionnaires partirent donc ensemble en direction de la future Phagocyté, des plans de révolution plein l'esprit...

       C'était la révolution. En fait, elle venait juste d'être lancée et l'alerte n'avait pas encore été donnée. Une heure auparavant, à la tombée de la nuit, Aljuti avait secrètement invité tous les opposants de Kaös à une réunion secrète, et il fut surpris du nombre impressionnant de personnes qui se joignirent à eux. Le descendant des Phagocyteurs fit un discours incitant à la rébellion, et tous répondirent positivement, désirant à tout prix se débarrasser du tyran. Deux personnes se démarquèrent par leur volonté, et Aljuti leur fit savoir qu'il désirait leur parler. Ils se rencontrèrent donc dans une petite salle, et il demanda aux deux vaillants hommes quels étaient leurs noms. L'un se présenta comme Sylliam Thadèl, et l'autre dit qu'il se nommait Mihawk. Cependant ce dernier déclara qu'il était un soldat de l'armée de Kaös, mais qu'il avait été engagé contre son gré : sa femme et ces enfants étaient menacés de mort constamment. Il avait été prévenu par un ami de la réunion secrète, et il s'y rendit avec excitation. En effet, depuis qu'il avait été enrôlé, il s'était promis de tout faire pour que le tyran tombe, et sa rage augmentait de jour en jour. Le descendant des Phagocyteurs décida de lui faire confiance, et ils discutèrent quelques minutes de la guerre qui se profilait, puis se séparèrent, tandis qu'Aljuti se jurait intérieurement de garder un œil sur ces deux soldats durant la bataille qui allait avoir lieu. Enfin, il déclara que la révolution était lancée. Pour l'instant, seuls les gardes de nuit avaient été neutralisés mais une partie de la population était en train de s'armer de torches, tandis que la majorité s'équipaient de lances, épées et boucliers...Les flambeaux allant servir à brûler tout ce qui avait un rapport avec Kaös, et dans l'immédiat le maximum de casernes des soldats. Enfin, quelqu'un donna l'alerte et l'état de guerre fut déclenché afin de réprimer le peuple qui se soulevait. Cependant, le peuple était armé et bien organisé, car certains faisaient parti des troupes de Kaös auparavant. Ainsi, artisans, paysans, anciens stratèges se battirent vaillamment dans le même but : la chute du tyran. Pour atteindre leur objectif, tous attaquèrent sans pitié pour les armées ennemies, ce à quoi ne s'attendaient pas ces dernières, qui furent déstabilisées. Ils durent finalement se rendre à l'évidence : les troupes du tyran se faisaient massacrer mais, fidèles, elles continuèrent à se battre.

       Pendant ce temps, un homme restait enfermé dans les geôles de Kaös, qui se trouvaient en plein milieu de la cité. Cela faisait plusieurs semaines qu'il était emprisonné pour avoir osé se révolter contre le tyran. Il était en quelque sorte le meneur de la poignée d'hommes qui continuait à pourrir la vie de Kaös. Malgré leur faible nombre, ils lui faisaient beaucoup de mal, notamment grâce à des embuscades parfaitement organisées qui avaient permis, au total, l'élimination de plusieurs milliers d'hommes fidèles au tyran : soldats, officiers, ministres... Mais il s'était fait piéger par une personne qu'il croyait être digne de confiance, mais qui était en fait un infiltré. Son but était le même que celui de son père, de son grand-père, et de toute sa famille : faire revenir les Phagocyteurs au pouvoir. Et même si à présent il n'y avait plus aucune trace de ceux-ci, les résistants pouvaient encore avoir de l'espoir, et continuaient à faire de la vie du tyran un enfer. Ainsi, quand il entendit le vacarme de la foule qui se soulevait, il sentit la rage monter en lui. Enfin, après tant d'années de lutte acharnée, il y avait une grande opportunité d'éliminer Kaös. Avec joie, il s'aperçut que certains avaient pensé aux prisonniers, et quelques personnes étaient en train d'ouvrir les geôles. Quand ce fut à son tour d'être libéré, son sauveteur lui lança une épée, et le chef de la résistance l'attrapa au vol. En sortant il sentit qu'il connaissait la personne qui venait de le sortir de prison, se retourna et la reconnut avec joie. C'était Flärk, l'un des meilleurs soldats de la résistance, mais également son meilleur ami. Cependant ils n'avaient pas le temps de s'attarder, et ils foncèrent tous deux sur le champ de bataille...

       Kaös, quant à lui, restait dans sa citadelle, entouré d'une poignée de garde, et se moquant totalement du sort de son armée qui combattait de vaillants rebelles dans sa cité. De plus il était totalement ivre ce soir là, et ses gardes commençaient à somnoler. Ils ne virent donc pas l'ombre qui se glissa à l'intérieur de la pièce et qui, discrètement, élimina une à une les personnes présentes autour du tyran. Rapidement, ne resta plus que ce dernier, allongé, totalement ivre. Aliénor s'avança alors jusqu'à lui, le baillona et l'attacha à un fauteuil. Ensuite, elle le gifla afin de lui éclaircir les idées, et s'assit en face de lui tandis que son esprit émergeait difficilement de l'alcool. Enfin, il se rendit compte qu'il était prisonnier, aperçut ses gardes égorgés et se mit à hurler, enfin...essaya d'hurler. La jeune femme éclata de rire puis lui résuma ce qu'il se passait à l'extérieur : pendant que lui buvait, une révolution était en train de se dérouler à l'extérieur et son armée se faisait massacrer par le peuple. Son armée lui restait fidèle et, malgré les lourdes pertes, continuaient à lutter. Aliénor jouissait : elle avait capturé le tyran, il était soumis. Cependant, elle avait des choses plus importantes à faire et décida de le torturer rapidement avant de lui enfoncer un couteau dans la gorge et de l'éventrer. Kaös était mort, la jeune femme rejoignit Aljuti tandis que les combats faisaient encore rage. Comme il l'avait juré, il ne cessait de surveiller Sylliam Thadèl et Mihawk, et ceux-ci l'impressionnaient. En effet, ils avaient l'avoir un don pour diriger des armées, et le descendant des Phagocyteurs en prit note. Ensuite, il survola rapidement du regard la cité puis remarqua un guerrier qui se battait avec rage et se débarrassait avec aise de ses adversaires. Il se déplaçait avec une agilité surprenante, mais frappait également avec une force encore plus étonnante. Il décida donc d'aller parler à ces trois hommes après la bataille, quasiment certain d'avoir trouvé les trois dirigeants de la future armée des Phagocyteurs. Finalement, Aliénor rejoignit Aljuti et celui-ci, apprenant la nouvelle de la mort du tyran, fit augmenter la portée de sa voix et déclara que Kaös avait été assassiné, et que, par conséquent, la lutte devait cesser. A ces mots, les soldats lâchèrent immédiatement leurs armes et hurlèrent de joie : le tyran était mort. A leur réaction, il était évident que des menaces avaient été formulées pour que les soldats combattent jusqu'à leur mort, et qu'ils ne luttaient pas simplement par fidélité pour leur Roi.

       Quelques semaines plus tard, les dégâts de la révolution avaient été réparés et la cité avait été rebaptisée en Phagocyté. Ensuite, Aljuti fut couronné et déclaré Roi des Phagocyteurs par le peuple et Kénän. En effet, la majorité de ceux qui avaient vécu sous la tyrannie de Kaös décidèrent de rester, tandis qu'une petite partie en profita pour aller ailleurs. Ce fut donc une monarchie absolue de droit divin qui se forma chez les Phagocyteurs, le Roi Aljuti possédant tous les pouvoirs, et se soumettant seulement à Kénän, leur Dieu. N'oubliant pas sa promesse, le nouveau Roi nomma Aliénor Assassine du Roi et, à la surprise générale, également Général des Armées. Enfin, il réunit les trois hommes qu'il avait remarqué sur les champs de bataille. La troisième personne, celle qu'il ne connaissait pas, dit qu'il dirigeait les troupes qui résistaient à Kaös avant de se faire arrêter, et qu'il se nommait Light. Les trois guerriers qui l'avaient tant impressionnés eurent tous trois les postes les plus élevés de l'armée des Phagocyteurs, qu'ils dirigeraient donc ensemble.


Actuellement, Phagocyté prospère et si, par hasard, vous veniez à passer à proximité de la ville, n'hésitez pas à venir faire un tour et nous vous accueillerons avec plaisir !
====================================================================
Jeune ange créateur de la communauté des Phagocyteurs....




Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 13 Mar - 17:21 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Royaume des Phagocyteurs Index du Forum -> L'entrée de Phagocyté -> Le panneau Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com